• Diminuer la taille des caractères
  • Augmenter la taille des caractères
  • Imprimer
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Plan du site
  • Accueil
  • Contact

7- GESTION DES OUVRAGES DE PROTECTION HYDRAULIQUES

Axe 7A -  Assurer la fonctionnalité et la sécurité des systèmes d'endiguements existants, y compris si nécessaire par réhaussement des ouvrages, suppression, ou relocalisation

Action 7A-05 : Confortement des ouvrages de protection latérale du Giffre dans Marignier et réalisation d’un merlon de cantonnement

Les principaux objectifs de cette opération étaient l’amélioration de la protection des biens et personnes dans Marignier et le confortement des ouvrages existants. Cette opération a été l’opportunité de répondre à d’autres objectifs tels que la restauration de la continuité écologique et l’amélioration du cadre paysager des abords du Giffre. Elle a pour cela été scindée en plusieurs parties :

  • création d’un nouvel ouvrage de type mur en amont du Vieux Pont pour limiter les débordements en rive gauche ;
  • confortement des ouvrages de protection par reprise des pieds de digue et des protections contre les érosions ;
  • mise en franchissabilité piscicole du seuil situé sous le pont SNCF par création d’une rampe en enrochements (partie non financée par l’Etat).

 


Vue du mur de protection amont et du confortement des digues
Vue du mur de protection amont et du confortement des digues
Création d’une rampe en enrochements sous le pont SNCF
Création d’une rampe en enrochements sous le pont SNCF

Axe 7B - Garantir un minimum de protection de zones à enjeux forts par endiguements locaux ou reprise d’ouvrages limitants

Action 7B-05 : Arasement du seuil transversal et modification de l’ouvrage de franchissement du Giffre pour réduire les risques hydrauliques au niveau du hameau du Perret

Cette action avait pour objectif de reprendre le pont du Perret dont la pile centrale provoquait un obstacle aux écoulements et des dépôts solides à l’origine de débordements sur la RD907.

Les études ont mis en évidence en amont du site un engraissement et des dépôts réguliers malgré un faible apport de sédiments dans le secteur, et la nécessité de restaurer le transit sédimentaire, afin de déstocker les atterrissements amont, et alimenter un secteur aval plus pauvre.

Une réfection récente du pont a été effectuée, et malgré l’effet de verrou constaté sur l’écoulement, il n’a finalement pas été envisagé de refaire le pont.

Une maitrise d’œuvre complète a été engagée en 2013. Le projet avait pour objectifs de :

  • restaurer le transport sédimentaire et limiter les curages ;
  • maintenir la franchissabilité piscicole ;
  • concilier les différents usages ;
  • améliorer l’entonnement du pont et ainsi diminuer le risque d’inondationn

La maitrise d’œuvre des travaux a été confiée à un groupement d’entreprise mené par le bureau d’étude ARTELIA à Saint Pierre en Faucigny associé à SAGE Environnement et au paysagiste ARTER Agence. Les travaux ont été attribués à l’entreprise BENEDETTI-GUELPA intervenant avec l’entreprise ERM de Cordon pour la partie géni-végétal.

Les travaux se sont achevés en 2016, pour un montant de 330 k€HT. Cette opération est aujourd'hui soldée. Le montant total engagé pour cette action (études et travaux) est de 394 k€HT, cofinancé par  l’Etat, l’Agence de l’Eau Rhône Corse Méditerranée et le SM3A.


Vue vers l’aval du pont du Perret après la fin des travaux
Vue vers l’aval du pont du Perret après la fin des travaux
Retour vers autres axes du PAPI
  • Découvrir l'Arve
  • Espace documentaire
  • Accès Webcam