• Diminuer la taille des caractères
  • Augmenter la taille des caractères
  • Imprimer
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Plan du site
  • Accueil
  • Contact

5 - IDENTIFIER LES PRINCIPAUX POLES DE VULNERABILITES ET PRIORITISER LES ACTIONS DE REDUCTION DE VULNERABILITE

La démarche de réduction de la vulnérabilité est relativement récente au niveau national. Elle vise à réduire la vulnérabilité des habitations, des entreprises et des bâtiments publics existants qui restent en zone inondable dans la mesure où il n’est pas possible de proposer de protection pertinente pour toutes les crues. Elle est complémentaire des aménagements lourds de protection contre les inondations tels que les zones de rétention temporaire des eaux ou les systèmes d’endiguement (cf. axes 6 et 7 du PAPI).

Dès 2013, une première réflexion sur la démarche de réduction de la vulnérabilité a eu lieu entre le SIDPC, la DDT, la DREAL et le SM3A, notamment sur un projet de cahier des charges d’une étude. En juin 2014 s’est tenue une réunion élargie pour présenter la démarche aux communes, communautés de communes et partenaires, pour aboutir à  un cahier des charges définitif mi 2014. 

L’étude a été engagée en décembre 2014 sur l’axe de l’Arve (concernant les 2 TRI et particulièrement les 26 communes entre Chamonix et la frontière suisse). Elle se déroule en deux temps : une phase de diagnostic et une phase de propositions d’actions de réduction de la vulnérabilité aux inondations de l’Arve.

Le bureau d’études Asconit a réalisé un diagnostic provisoire de la vulnérabilité du territoire aux inondations de l’Arve. Le bureau d’études Sépia a commencé la phase 2 à l’automne 2016.

Des rencontres par communautés de communes ont démarré à l’automne 2016 afin de valider le diagnostic et faire une première proposition d’actions aux communes (mais sans les autres acteurs). Elles se sont achevées au premier semestre 2017.

Concernant les inondations liées à l’Arve, la phase 2 de l’étude Asconit/Sépia en cours conduira, en concertation aussi avec les autres parties-prenantes, à retenir un programme d’actions chiffré et hiérarchisé sur l’Arve.

D’autre part, une étude de vulnérabilité similaire sera engagée sur le bassin versant du Giffre.


Diagnostic de vulnérabilité
Diagnostic de vulnérabilité
  • Découvrir l'Arve
  • Espace documentaire
  • Accès Webcam