• Diminuer la taille des caractères
  • Augmenter la taille des caractères
  • Imprimer
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Plan du site
  • Accueil
  • Contact

2- SURVEILLANCE ET PREVISION DES CRUES ET DES INONDATIONS

Axe 2A - Développer des stratégies de prévision pertinentes dans un contexte de crues rapides et de bassin versant de montagne

Pour protéger les populations, il est nécessaire de développer des stratégies de prévision pertinentes, pour anticiper les crues violentes et permettre le déclenchement de l’alerte et la mise en sécurité.

Action 2A-01 : Etude de faisabilité pour la mise en place du réseau Etat de surveillance et de prévision de crues sur le bassin de l'Arve

L’étude de faisabilité pour la mise en place du réseau Etat de surveillance et de prévision de crues sur le bassin de l'Arve, portée par le Service de Prévision des Crues Alpes du Nord (SPC AN) de la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, est actuellement terminée. Elle a consisté à vérifier la faisabilité technique et l’intérêt stratégique d’étendre le réseau de surveillance de l’Etat sur les tronçons aval et médian de l’Arve et du Giffre. Au vu du diagnostic établi à ce stade, les points suivants apparaissent :

il semble difficile de proposer une vigilance sur le Giffre : la vision des enjeux y est incomplète et les temps de réponse à Marignier sont trop courts ;

  • sur l’Arve en amont de Sallanches, l’agglomération de Chamonix concentre des enjeux très forts, mais les temps de réponse de l’ordre de quatre heures seulement du bassin versant excluent d’office l’égibilité du tronçon au dispositif Vigicrues ;
  • sur l’Arve médian, si les temps de réponse du bassin versant sont acceptables à Cluses, ils sont trop courts à Sallanches pour anticiper au mieux un épisode de crue. Il semble néanmoins possible de proposer un service de surveillance de qualité qui remonterait jusqu’à Cluses et même, en version « dégradée », jusqu’à Sallanches voire Passy pour y intégrer les campings présents ;
  • sur l’Arve aval (depuis la confluence avec le Giffre jusqu’à la frontière suisse), les temps de réponse du bassin versant sont suffisamment longs pour autoriser une vigilance et une bonne prévision des crues. Toutefois, un renforcement des réseaux hydrométrique et météorologique est indispensable pour mener à bien cette surveillance.

L’étude propose donc 3 tronçons à la surveillance par l'Etat:

  • Arve médian (aval de Sallanches) ;
  • Arve aval ;
  • Giffre en aval du Risse.

Tronçons proposés à la surveillance par l'Etat et communes surveillées
Tronçons proposés à la surveillance par l'Etat et communes surveillées

Action 2A-02 : Programme de recherche sur la prévision des crues de l'Arve à Chamonix

Ce programme de recherche, engagé en mars 2014, est porté conjointement par les laboratoires de recherche LGGE (Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement), LTHE (laboratoire d’études des Transferts en Hydrologie et Environnement) et CNRM/CEN (Centre d’Etudes de la Neige, Météo France). Il se déroule dans le cadre d’une convention liant le SM3A et ces laboratoires jusqu’au 1er décembre 2017. L’étude porte sur la faisabilité d’un système de prévision glacio-hydro-météorologique intégré pour la mise en alerte et la prévision des crues de l’Arve à Chamonix.

Les quatre volets de ce projet sont les suivants :

  • ·         V1. Caractérisation du comportement hydrologique du bassin versant de l’Arve (rôle de la fonte nivale et glaciaire vs. saturation des sols et ruissellement d’origine pluviale) ;
  • ·         V2. Développement et évaluation de modélisations glacio-nivo-hydrologiques à différents niveaux de complexité pour représenter le comportement du bassin versant ;
  • ·         V3. Estimation du délai d’anticipation et de la prévisibilité possibles des événements, compte tenu du réseau de mesure et des outils de prévision disponibles ;
  • ·         V4. Préparation d’une modélisation hydro-sédimentaire.

Les premiers résultats de ce système de modélisation ont été produits en 2016 dans une configuration permettant de tester les capacités prédictives du système pour des événements de crues passés.

Sur la base du prototype développé pendant le projet, le modèle est testé durant l’été 2017 en mode prévision en temps réel, avec une assistance de prévisionnistes de Météo-France pour l’interprétation des résultats et la production d’un bulletin quotidien. L’objectif est de disposer dès 2018 d’un outil de prévision opérationnel.


Exemple de test en mode prédictif sur les événements de mai et septembre 2015 sur l’Arveyron de la Mer de Glace (Lecourt et al. 2016)
Exemple de test en mode prédictif sur les événements de mai et septembre 2015 sur l’Arveyron de la Mer de Glace (Lecourt et al. 2016)

Axe 2B - Surveiller les cotes des fonds de lits et intervenir en cas d'engravements

Action 2B-01 : Mise en œuvre et actualisation du plan de gestion des matériaux solides de l'Arve

L’objectif de cette action est de mettre en œuvre une stratégie de gestion des matériaux solides de l’Arve adaptée, avec une exigence d’adaptation des actions aux évolutions constatées ainsi qu’en fonction des nouvelles connaissances acquises, de manière à concilier sécurité des biens et des personnes et préservation de la dynamique alluviale.

Les principaux volets de cette action sont les suivants :

  • 1-Surveillance topographique au droit des secteurs à enjeux ;
  • 2-Opérations de curages de matériaux pour sécuriser les biens et les personnes ;
  • 3-Opérations de gestion des matériaux pour favoriser le fonctionnement hydro-écologique du cours d’eau (comprenant des suivis topographiques et écologiques) ;
  • 4-Etudes et expertises d’amélioration de la connaissance, incluant également l’acquisition de matériel de suivi scientifique.

Dans le cadre du second volet, et conformément au plan de gestion des matériaux de l’Arve et à la DIG associée, le SM3A suit l’évolution du fond de l’Arve par levés topographiques depuis 1998, tout particulièrement sur des points sensibles à l’exhaussement du lit qui favoriseraient les débordements sur des secteurs à fort enjeux, qui sont :

  • les confluences des principaux affluents contributeurs sédimentaires,
  • la traversée du Centre-Ville de Chamonix,
  • la traversée du Golf en amont des Praz de Chamonix.

Les derniers levés topographiques réalisés en janvier-février 2017 ont confirmé l’engravement du lit sur la commune de Chamonix et le dépassement de la cote de « déclenchement de curage » sur plusieurs zone.

Par conséquent, un chantier de curage du lit de l’Arve a été mis en œuvre entre le 27 mars et le 9 mai 2017, soit une durée totale de 1,5 mois, avant le début de la période estivale à risque. Le volume total curé est de 19 500 m3 sur un linéaire total d’Arve de 4,8 km.

Ce sont les 18, 26 et 27 avril 2017 où l’on a enregistré les pics d’évacuation des matériaux avec jusqu’à 18 camions mobilisés simultanément permettant d’évacuer plus de 1800m3 en une journée.


Chargement des matériaux secteur Hôtel des Alpes
Chargement des matériaux secteur Hôtel des Alpes

Retour vers autres axes du PAPI


  • Découvrir l'Arve
  • Espace documentaire
  • Accès Webcam